Ensemble, faire avancer le monde du travail...
Pour sa 3e édition, le festival Ciné-Droit a retenu le thème du travail. Organisée conjointement par la faculté Jean-Monnet (université Paris-Sud 11), la ville de Sceaux (Hauts-de-Seine) et son cinéma d’art et d’essai, Le Trianon, la manifestation se déroulera du 30 mars au 5 avril 2011, et sera présidée par Elisabeth Roudinesco.

Créé en 2009, le festival Ciné-Droit est le fruit d’une rencontre entre la ville de Sceaux, la faculté Jean-Monnet et le cinéma Trianon. Il naît du constat que bon nombre de phénomènes juridiques sont mis en scène au cinéma et sont autant d’opportunités à une analyse scientifique. Le festival propose donc un axe peu fréquent pour une manifestation en lien avec le cinéma : le droit.

Accessible à tous, attractif et pédagogique, le festival Ciné-Droit se donne pour objectif d’éclairer par le cinéma un univers juridique qui interroge, inquiète voire rebute, et qui reste méconnu du plus grand nombre. C’est l’occasion, par le cinéma et par un thème différent chaque année, d’une rencontre civique, entre le droit et le citoyen, offerte au plus large public, qu’il s’agisse de spécialistes ou de profanes.

Après le procès en 2009, sous la présidence de Robert Badinter, et la censure en 2010, sous la présidence du réalisateur Yves Boisset, le festival aborde du 30 mars au 5 avril 2011, pour sa troisième édition, le travail sous la présidence de la psychanalyste et historienne Elisabeth Roudinesco.

Dans un contexte de réforme du système des retraites et plus globalement de crise économico-financière, la question du droit au travail, du droit du travail, concerne l’ensemble de la société. Pénibilité, épanouissement, rendement... Le public trouve à travers ces termes la base d’une réflexion : quelle est la place que la société fait au travail et quelle est la place que le travail accorde à l’homme ? N’assiste-t-on pas à une dérive qui fait de l’individu un outil de travail sans considération de son humanité, voire de sa dimension psychique ? Les étudiants soucieux de leur avenir, futurs acteurs du monde professionnel, sont tout autant concernés. À quelles conditions le travail leur sera-t-il
accessible ? Sont-ils représentés dans les débats concernant le cadre de la vie professionnelle ? Y a-t-il un ou des monde(s) du travail ? Plus largement, que sommes-nous en droit d’attendre du travail : rémunération, promotion sociale, épanouissement ?

Le cinéma illustre largement ces questions. La faculté Jean-Monnet, le cinéma Trianon et la bibliothèque municipale accueilleront la projection de films, un colloque universitaire, des allocutions, une table ronde et des débats qui permettront d’examiner ces questions. Avec les interventions de : Elisabeth Roudinesco (psychanalyste), François Doubin (ancien ministre du Commerce et de l’artisanat), Louis Schweitzer (ancien président de la HALDE), Jean-Michel Carré (réalisateur), Antoine Lyon-Caen (juriste), Robert Castel (sociologue), Bernard Friot (économiste), Christian Rouaud (réalisateur), Marie Pezé (psychologue), Emmanuel Dockès (juriste), Fatma Bouvet de la Maisonneuve (psychiatre), Jean-Baptiste Rivaud (professeur de lettres), Raymond Delambre (spécialiste des arts
visuels en Chine), Gérard Koch (artiste sculpteur), Clarisse Siméant (historienne) et Ninon Maillard (historienne).

Contact presse : Marie-Pierre Ferré, chargée de communication, ville de Sceaux
01 41 13 32 60 - marie-pierre.ferre@sceaux.fr

En téléchargement ci-dessous : programme, affiche et dossier de presse du festival.

Rédigé par Le Toit Citoyen le Jeudi 17 Mars 2011 à 16:44 | Commentaires (0)