Ensemble, faire avancer le monde du travail...
Profil
Le Toit Citoyen
Patrick GOBERT




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Devant un public nombreux d’élus représentant les salariés et de personnalités du monde du travail, la 3ième édition du Prix du Meilleur Ouvrage sur le Monde du Travail a connu un grand succès...


Les 2 lauréats 2013
Jean Auroux, parrain du Toit Citoyen et président des 2 jurys en compagnie de Pierre Ferracci, président du Groupe Alpha, le partenaire de l'évènement, ont dévoilé les noms des 2 livres qui ont été récompensés lors de la 3ième édition du Prix du Meilleur Ouvrage sur le Monde du Travail.

Animée par Patrick Gobert, et organisée par le Toit Citoyen, Club des élus de CE, la manifestation avait lieu dans le cadre du Salon national des Comités d’Entreprise...


- lauréat de la catégorie « Salarié » : Itinéraire d’un syndicaliste - un parcours accidenté, par Christian Larose chez Pascal Galodé Editeurs, à droite sur la photo.

- Lauréat de la catégorie « Expert » : Entre l’enclume et le marteau - les cadres pris au piège, par Jean-Philippe Bouilloud au Seuil, à gauche sur la photo.


Rédigé par Le Toit Citoyen le Jeudi 7 Février 2013 à 11:26 | Commentaires (0)


Asssistez à la remise du Prix en vous inscrivant (nombre de places limitées) à l'adresse sur le carton d'invitation ci-joint.
invitation_tc_022012_1.pdf INVITATION-TC-022012.pdf  (325.07 Ko)

Rédigé par Le Toit Citoyen le Vendredi 25 Janvier 2013 à 12:16 | Commentaires (0)


Les jurés se réuniront autour d'un déjeuner mercredi 30 janvier au Procope. Ils voteront alors pour choisir le livre gagnant de chacune des 2 catégories...

Rédigé par Le Toit Citoyen le Vendredi 25 Janvier 2013 à 12:08 | Commentaires (0)


Sélection pour le Prix du Meilleur Ouvrage sur le Monde du Travail : catégorie « Experts »





Les 6 ouvrages retenus :

Quel travail voulons-nous ? (Les Arènes)
Entre l'enclume et le marteau : les cadres pris au piège (Seuil)
La panne : repenser le travail (Bayard)
Pourquoi les femmes gagnent-elles moins que les hommes ? (Pearson)
Le corps à l'ouvrage (Stock)
C'est quoi ce travail (HC)



Quel travail voulons-nous ?, direction Jan Krauze, Radio France.

Présentation de l'éditeur :

Dans leur grande majorité, les Français aiment travailler, même s'ils souffrent des conditions d'exercice de leur métier. C'est cette expérience que Radio France a voulu recueillir en donnant la parole à ses auditeurs. Pour qu'ils expriment leurs satisfactions, leurs attentes, mais aussi leurs déceptions. Près de 6 000 personnes ont pris la plume pour raconter leur histoire et proposer de nouvelles manières de vivre le travail. Ce livre est le miroir de cette enquête sans précédent. Une sociologue, un psychologue et un philosophe ont tour à tour commenté les résultats et esquissé des pistes pour améliorer le travail. Un syndicaliste et un chef d'entreprise se sont efforcés de replacer le débat dans le contexte économique actuel. Les textes des grands philosophes font écho à ces cahiers de rêves et de doléances.

Biographie de l'auteur :

Jan Krauze est journaliste. Il a notamment été correspondant du " Monde " à Washington, Moscou et Varsovie, et éditorialiste. Dominique Méda est sociologue. Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure et de l'ENA, elle est l'auteur de Le Travail, une valeur en voie de disparition ? Patrick Légeron est psychiatre, directeur d'un cabinet de conseil sur le stress professionnel et auteur, pour le ministre du Travail, d'un rapport sur les risques psychosociaux. Yves Schwartz est philosophe. Ancien élève de l'Ecole normale supérieure, il a créé, à l'université de Provence, un département d'ergologie, qui s'attache à analyser le travail dans toute sa complexité. Muzo est dessinateur. Il a publié une trentaine de livres et collabore à nombreuses publications, dont Libération, Le Monde, Le Nouvel Observateur, Vanity ou XXI.

Éditions Les Arènes
Janvier 2012
250 pages
Prix : 18,50 euros



Entre l'enclume et le marteau : les cadres pris au piège de Jean-Philippe Bouilloud

Présentation de l'éditeur :

Longtemps considérés comme privilégiés dans l’entreprise, les cadres subissent désormais le lot commun des salariés soumis aux méthodes de management moderne des grandes organisations. Ils n’échappent plus aux conditions ordinaires qui engendrent la souffrance au travail. Leur mal-être est pourtant singulier, car ils se retrouvent victimes d’un management dont ils ont eux-mêmes été les instruments zélés. L’auteur analyse ce mal-être spécifique en s’appuyant sur de nombreuses interventions dans des grandes organisations privées et publiques. Il ne se focalise pas sur des souffrances déjà bien documentées, mais plutôt sur le piège systémique qui enferme des organisations trop complexes dans des pratiques absurdes et non viables. Il s’attache aussi aux styles de pensée « rationnels » et « modernes » qui sous-tendent à la fois les valeurs progressistes contemporaines et l’extension mondiale d’une lutte économique incessante. Ainsi, presque inconsciemment, le cadre est pris dans un système contradictoire auquel il adhère mais dont il subit au quotidien les effets violents, inacceptables ou ubuesques. Tel l’animal piégé dont les mouvements resserrent le lacet qui l’étrangle, le cadre est à la fois victime et responsable de ce système. Pour défaire le piège, au-delà d’une nécessaire remise en cause du fonctionnement des économies modernes, c’est aussi de l’intérieur du système, à partir de collectifs de travail restaurés que les acteurs concernés peuvent penser à nouveau leur émancipation.

Biographie de l'auteur :

Sociologue, Professeur à l'ESCP Europe, où il assure des enseignements d'organisation et d'épistémologie. Membre du Laboratoire de Changement Social de l'Université Paris 7, et de différentes sociétés académiques. Il assure des missions de conseil dans de nombreuses grandes entreprises et institutions publiques sur des problèmes d'organisation. Il a notamment publié : Devenir sociologue, Erès, 2009, Questions d'Argent (éd., avec V. Guienne), Desclée De Brouwer, 1999.
Éditions du Seuil
Septembre 2012
228 pages
Prix : 17,50 euros



La panne : repenser le travail de Christophe Dejours

Présentation de l'éditeur :

Quarante ans que Christophe Dejours propose une approche différente du travail, qui s’intéresse à la souffrance qui s’y joue et aux stratégies que les gens construisent pour s’en protéger. Des années donc qu’il s’oppose aux partisans de la fin du travail et s’inquiète au contraire de sa disparition au profit de la gestion. Longtemps minoritaire, sa démarche est apparue seule à pouvoir donner une lecture rationnelle des suicides qui ont frappé le monde du travail ces dernières années. Lui qui a commencé ses enquêtes dans le monde ouvrier a bientôt vu les cadres et les patrons eux-mêmes lui demander de réfléchir avec eux à une organisation du travail qui les mettrait à l’abri de ces passages à l’acte. C’est ce constat qui est à l’origine de ce livre d’entretien : nous sommes dans un moment charnière, d’extrême domination d’un côté, imposée par les méthodes gestionnaires comme l’évaluation individuelle des performances qui a détruit toute solidarité et a plongé les travailleurs dans une solitude terrible ; mais un moment de résistance aussi, où les réalisateurs, les romanciers, les metteurs en scène, les journalistes donnent de plus en plus à voir les dégâts des organisations du travail héritées des années 80, où les avocats gagnent des procès contre de puissantes entreprises, où l’ensemble des salariés doutent de l’efficacité d’un modèle qui les détruit au quotidien. Au-delà de cet état des lieux, Christophe Dejours propose ici d’en reconstruire l’histoire afin de montrer la centralité du travail et la manière dont nous pouvons tous ensemble le réformer aujourd’hui. Avec une certitude : le système ne fonctionne que grâce à notre consentement et notre zèle, nous pouvons le mettre en panne et en construire un tout autre.

Biographie de l'auteur :

Psychiatre, psychanalyste, professeur au Conservatoire national des Arts et Métiers et directeur du Laboratoire de psychologie du travail et de l’action, Christophe Dejours est l’auteur notamment de Souffrance en France, Le travail vivant et, aux éditions Bayard, Travail, usure mentale.
Entretiens avec Béatrice Bouniol.

Éditions Bayard
Octobre 2012
250 pages
Prix : 19 euros



Pourquoi les femmes gagnent-elles moins que les hommes ? Brigitte Laloupe

Présentation de l'éditeur :

« À travail égal, salaire égal » : voici un beau principe entériné par la loi française… Alors comment expliquer qu'à poste équivalent, une femme gagne aujourd'hui 15 % de moins qu'un homme ? Pourquoi, malgré les lois sur la parité, malgré l'évolution des mentalités et de la société, les femmes sont-elles encore si peu à occuper des postes de direction ? Il semble que nous soyons conditionnés, hommes comme femmes, à maintenir par nos comportements les inégalités entre les deux sexes. Professionnellement, les femmes se heurtent ainsi au fameux « plafond de verre », cet obstacle invisible qui les empêche d'accéder aux postes les plus prestigieux ou de prétendre à une rémunération identique à celle de leurs collègues masculins. Avec verve et perspicacité, et tout en s'appuyant sur de nombreuses études et expérimentations extrêmement édifiantes, Brigitte Laloupe décrypte ici les mécanismes psychosociaux qui sont à l'oeuvre. Elle analyse les stéréotypes qui nous sont inculqués depuis l'enfance et que nous véhiculons malgré nous, et montre en quoi les attributs de la dominance restent dans l'inconscient collectif l'apanage des hommes. Elle donne ainsi des pistes de réflexion et d’action pour permettre aux femmes de devenir les actrices de leur propre changement en levant des obstacles qui n’ont plus raison d’être. Nul besoin d’être féministe pour souhaiter en finir avec le « rose pour les filles, bleu pour les garçons »… Ce livre s’adresse à toutes et à tous !

Biographie de l'auteur :

Brigitte Laloupe est coach de cadres dirigeants et anime des groupes sur le leadership au féminin. Diplômée de l'IEP Grenoble, elle a une formation en psychologie cognitive expérimentale et possède une longue expérience de manager, ayant dirigé pendant quinze ans un organisme de sécurité sociale. Sous le pseudonyme d'Olympe, elle anime un blog très fréquenté, élu « coup de coeur » en 2010 par Elle : blog.plafonddeverre.fr.

Éditions Pearson
Octobre 2011
168 pages
Prix : 19,50 euros



Le corps à l'ouvrage : Thierry Pillon

Présentation de l'éditeur :

Le travail au quotidien, à la mine, en usine ou en atelier, est une expérience qui s’inscrit dans le corps et le marque, parfois avec violence. L’apprentissage des gestes et des postures, la maîtrise du rythme ou le vertige de la vitesse le forment en le pliant aux habitudes. La lumière, le bruit, la chaleur le plongent dans un univers de sensations envahissantes. À l’épreuve d’objets, d’outils ou de substances dangereuses, il garde trace de blessures, de maladies, d’accidents. Enfin, le contact avec les autres, la promiscuité des odeurs et des humeurs, mais aussi l’exhibition de la virilité et les jeux de séduction, lui assignent un espace de perceptions intimes. Pour restituer au plus près ce corps à l’ouvrage, Thierry Pillon a utilisé une étonnante série de récits, de témoignages et d’autobiographies rédigés depuis le début du xxe siècle. Ils sont précis, troublants, terribles par moments. On y découvre, par exemple, ces jeunes mineurs qui restent seuls au bal tant ils transpirent noir, le piquant irritant des cristaux sur la peau des femmes dans une usine de sucre, les métaphores guerrières pour dire le bruit, mais aussi la beauté des usines et leur silence à l’arrêt des machines, la provocation insolente des blagues sexuelles ou le besoin de caresse de ces corps meurtris. Attentif et rigoureux, Thierry Pillon analyse à la fois les continuités et les ruptures dues aux changements techniques ou aux évolutions des sensibilités. C’est tout un monde ouvrier en mouvement qui s’incarne sous sa plume.

Biographie de l'auteur :

Thierry Pillon fait entendre dans ce très beau livre la " voix obstinée " de dizaines d'ouvrières et d'ouvriers qui, tout au long du XXe siècle, ont fait par écrit le récit de leur vie...
Parfois, quand le rythme des machines s'installe, même le rêve en prend la cadence. (Gilles Bastin - Le Monde du 5 juillet 2012 ).

Éditions Stock
11 avril 2012
208 pages
Prix : 19 euros



C’est quoi ce travail : François- Xavier Seren

Présentation de l'éditeur :

Quelle place occupe le travail dans la vie d'un individu ? Comment est-il vécu ? François-Xavier Seren, reporter-photographe depuis plus de trente ans, tente d'y répondre d'une manière originale. Ses portraits humanistes en noir et blanc représentent toutes les classes sociales : aristocrates, bourgeois, ouvriers et paysans ; travailleurs, chômeurs et retraités. Trois questions ont été posées à ces hommes et à ces femmes qui ont accepté de se livrer à l'objectif du photographe : que représente pour vous le travail ? Avez-vous choisi le métier que vous exercez aujourd'hui ? Combien de temps y consacrez-vous ? A travers ces témoignages se dessinent des liens, des racines, des appartenances et des identités culturelles. François-Xavier Seren a réalisé ici un remarquable travail qui participe à la fois du documentaire et de l'analyse sociologique.

Biographie de l'auteur :

En 1980, François-Xavier Seren entame sa carrière de photographe. La photo n'est alors pour lui qu'un moyen d'étudier la société française à travers ses différentes classes sociales. Ses clichés en noir et blanc explorent et immortalisent tant l'aristocratie que la bourgeoisie, le monde ouvrier ou paysan. François-Xavier Seren sillonne la France et façonne son travail autour de ces disparités, révélant avec finesse la spécificité de ces "castes" qui composent notre société. Il a collaboré à divers magazines comme Point de Vue-Images du Monde, Vogue Homme ou encore VSD, Libération et le Figaro Magazine. Plusieurs expositions ont été consacrées à son travail, parmi lesquelles "Noblesse Oblige" en 2001 à New York, et "Les aristos à la Bastille" en 2009 à Paris.

Éditions HC
Octobre 2011
115 pages
Prix : 24, 90 euros

Rédigé par Le Toit Citoyen le Mardi 30 Octobre 2012 à 16:42 | Commentaires (0)


Sélection pour le Prix du Meilleur Ouvrage sur le Monde du Travail : catégorie « salariés »

Mémoires d'une femme de ménage (Grasset)
Itinéraire d'un syndicaliste (Pascal Galodé)
Pôle emploi : de quoi j'me mêle ? (l'Atelier)
Génération CV (Fayard)
Sage-femme (L'Harmattan)



Mémoires d'une femme de ménage : Isaure, avec Bertrand Ferrier

Présentation de l'éditeur

« Ce livre raconte comment je suis devenue votre ombre. Celle qui effleure la surface des objets et rend présentable l’inavouable. Celle qui ouvre les tiroirs, connaît l’envers de vos vies mais file, discrète, à la fin de la journée. Celle qui ne parle pas, prend son chèque et vous remercie. » A trente ans, Isaure, fatiguée de l'université, renonce à soutenir sa thèse en Sorbonne. Par goût du propre, elle devient femme de ménage et découvre l'envers du décor. Un an plus tard, elle raconte. Le résultat : un récit cruel et drôle, garanti 100 % authentique, qui décrit par petites touches "la vraie vie" de "vrais gens", des quartiers bobos aux zones dites sensibles. Sa justesse de ton et l'originalité de son auteur en font à la fois un document émouvant, un témoignage exceptionnel et un étonnant texte littéraire.

Biographie de l'auteur

Isaure a 30 ans. Elle est bac + 5 et femme de ménage professionnelle.

Éditions Grasset
Janvier 2012
224 pages
Prix : 16,50 euros



Itinéraire d'un syndicaliste : Christian Larose

Présentation de l'éditeur

Dans son livre, Christian Larose écrit : « La CGT m’a tout donné, je lui dois bien un peu de temps ». Comment ne pas reconnaître, dans cette phrase, la formidable modestie et l’extraordinaire pudeur des fils de la classe ouvrière. La modestie et la pudeur n’excluent pas la force des convictions. Christian Larose est un homme de combat et les combats qu’il a menés ont contribué à construire l’histoire de la CGT, car il a tout donné à la CGT. Sa vie se confond avec le combat syndical. Dans ce livre, il raconte les moments forts d’un parcours accidenté, mais aussi les moments de tendresse et de joie, les moments d’amitié. « L’amitié chez nous est une règle partagée », précise-t-il, donnant ainsi ses lettres de noblesse à la culture ouvrière, une culture du partage et de la solidarité. On retiendra de ce livre les moments d’histoire, les moments de vie personnelle, les rencontres. L’histoire que nous raconte Christian Larose, ce n’est pas simplement son histoire, ni l’histoire de la CGT, c’est aussi l’histoire d’une France fière de ses usines et qui n’accepte pas de les voir disparaître.

Biographie de l'auteur
Christian Larose fut le Secrétaire général de la Fédération Textile-habillement-cuir CGT (en 1987) et le Président de la Section du travail du Conseil économique et social (en 2003).
Pascal Galodé Editeurs
Avril 2012
186 pages
Prix : 18 euros



Pôle Emploi, de quoi j'me mêle : Gaby Bonnand

Présentation de l'éditeur
Qui sont les quatre à cinq millions de personnes qui fréquentent chaque mois Pôle emploi ? Des statistiques classées en catégories ou des hommes et des femmes en attente d'un rebond professionnel ? Qui sont les quarante-cinq mille agents qui accueillent chaque jour ces personnes exclues du marché du travail ? Des automates qui remplissent des statistiques ou des salariés investis dans leur mission d'aide aux demandeurs d'emploi ? Durant deux années, en 2010 et en 2011, Gaby Bonnand est allé à ta rencontre des usagers et des professionnels de Pôle emploi dans vingt et une villes de France. Président de l'Unedic, administrateur de Pôle emploi, chargé de mission à la CFDT, il raconte dans ce livre ce qu'il a vu et entendu. Des personnes, des paroles et des visages. Des vies abîmées par le chômage, des énergies prêtes à se déployer, mais aussi une logique absurde faite de rendement et d'indicateurs chiffrés. Cet ouvrage est aussi l'histoire de ce va-et-vient entre l'écoute de ces vies et l'implication d'un militant dans les instances de décision qui déterminent les règles de l'indemnisation du chômage et les dispositifs d'aide à la recherche d'emploi. Chronique de combats, de doutes mais aussi de capacités extraordinaires des femmes et des hommes rencontrés, ce livre veut, dans la lutte contre l'insupportable chômage de masse, donner de la visibilité, de la force à ces vies.

Biographie de l'auteur
Gaby Bonnand a été membre du Bureau national CFDT de 1997 à 2010. De 2009 à 2011, il a été membre de l'équipe CFDT de négociation assurance chômage, membre du conseil d'administration de Pôle emploi et président de l'Unedic.

Éditions de l'Atelier
Février 2012
144 pages
Prix : 18 euros



Génération CV : Jonathan Curiel

Présentation de l'éditeur

Génération CV raconte les tribulations d'un bac + 5 à la recherche d'un emploi. D'entretiens d'embauche en entretiens d'embauche, on le voit perdre confiance en soi et succomber au spleen du jeune diplômé quittant le système scolaire pour entrer dans le marché du travail. "Motivation" ? "Projet professionnel” ? Voilà les questions existentielles de cette génération des jeunes actifs mobilisée dans une impitoyable guerre des CV. A travers son personnage aux prises avec les cabinets de recrutement et autres DRH, c'est le mode de vie, les angoisses, les désirs de la génération des 25-35 ans qui sont dépeints avec bonheur. Ici, on voit apparaître les pittoresques "Glandignés", ou ceux qui cherchent du travail et un appartement sans trop se fatiguer ; là des descriptions au vitriol nous mènent dans les coulisses du marketing, du conseil ou du journalisme. Ainsi sont abordés avec légèreté, les problèmes auxquels sont confrontés les jeunes diplômés : cloisonnement du marché du travail, utilisation névrotique des sites de réseaux sociaux (Linkedin/Viadeo/Facebook), prépondérance du réseau relationnel sur le diplôme, frustration générée par les chasseurs de têtes (ne sont chassés que ceux qui ont déjà du travail !), décryptage des offres d’emplois, compétition féroce entre jeunes actifs, culte du diplôme, difficultés de logement... L'auteur met à profit son expérience pour livrer un témoignage dont l'humour bat en brèche tout défaitisme et donner la parole à une génération qui s'exprime peu, trop souvent caricaturée en Tanguy ou objectivée en statistiques.

Biographie de l'auteur
Jonathan Curiel a 30 ans. Diplômé de l’ESSEC et titulaire d’un Master en Economie de Sciences-Po Paris, il a travaillé 2 ans à l’ONU à New York. Il travaille depuis 4 ans chez M6.

Éditions Fayard
Mai 2012
320 pages
Prix : 19 euros


Sage-femme : du corps au coeur de Christine Fenaux

Présentation de l'éditeur :

De l'épreuve de la survie qu'impose toute naissance, de l'accueil du petit être dans un monde placé sous l'égide de la parole, des traces énigmatiques s'inscrivent en chacun de nous. Certaines vont creuser le sillon singulier d'une profession : sage-femme. L'auteur, exerçant ce métier depuis plus de trente ans, en interroge l'évolution. L'emprise toujours plus grande de la pensée médicale occulte la singularité de chaque naissance, méconnaît la dimension existentielle que représente l'événement de la maternité : l'attente de l'enfant, sa mise au monde et son accueil dans la vie. Lorsque l'identité des sages-femmes ne se légitime plus qu'au seul regard d'une compétence médicale, lorsque les sages-femmes ne peuvent plus ou ne savent plus accompagner les futures mères et les nouvelles accouchées, n'est-ce pas aux femmes elles-mêmes et à l'être humain que l'on porte atteinte ? L'événement de la maternité nécessite attention, égards et respect. Ce témoignage s'adresse aux sages-femmes mais aussi à toutes celles et tous ceux qui sont concernés par l'accueil de la vie.

Biographie de l'auteur :

Diplômée en 1979, Christine Fenaux dans la première partie de son exercice professionnel travaille tout d'abord en maternité hospitalière, elle assiste à la profonde mutation des pratiques entourant l'accouchement. En 1990, sa rencontre avec le champ analytique lui donne accès à une autre perspective sur cette. fonction si particulière de la sage-femme.

Éditions l'Harmattan
Janvier 2012
150 pages
Prix : 14,73 euros


Rédigé par Le Toit Citoyen le Mardi 30 Octobre 2012 à 16:30 | Commentaires (0)


Découvrez le clip de la Remise du Prix du Meilleur Ouvrage sur le Monde du Travail, édition 2012, réalisé par nos amis de Chance Productions !

Rédigé par Le Toit Citoyen le Vendredi 8 Juin 2012 à 14:32 | Commentaires (0)


1 ... « 11 12 13 14 15 16 17